Vu : Tomb Raider

Tomb Raider

Voilà un film qui, à ma grande surprise, avait un formidable potentiel… malheureusement inexploité…

Il y a quelques temps, au cinéma, je suis allé voir Tomb Raider de Roar Uthaug et franchement, j’ai trouvé ça mieux que ce à quoi je m’attendais, même si, soyons honnête, ça casse pas des briques non plus.

Alors, pour ceux qui ne le sauraient pas, ce nouveau film Tomb Raider est l’adaptation du dernier jeu Tomb Raider, qui était lui-même un reboot plutôt intéressant de la saga. Le film, tout comme le jeu, n’a donc plus rien à voir avec la version « Angelina Joly » du personnage. Loin de la bombasse héroïne de film d’action, on nous propose cette fois une version plus modernisée, plus recherchée du personnage et finalement, je trouve, bien plus sympa !

Dans ce reboot, donc, Lara Croft est toujours l’héritière de la très riche famille anglaise Croft. Pourtant, alors que l’immense fortune de son père lui revient de droit depuis que son père a disparu, Lara se refuse à signer les papiers qui lui donneraient accès à celle-ci. De fait, Lara est dans le déni et refuse de croire, malgré toutes les années passées, que son père est mort : elle attend toujours désespérément son retour et s’inscrit donc en rébellion vis-à-vis de sa tutrice qui voudrait la voir passer à autre chose.

Lara, plutôt que de profiter de sa formidable fortune, se retrouve donc à vivre dans un appartement miteux, à travailler comme coursière pour payer ses factures et joue les casse-cou à la boxe ou sur un vélo pour se défouler. Jusqu’au jour où sa tutrice parvient à la convaincre d’enfin venir signer les papiers qui lui permettront de toucher son héritage…

Mais au moment de signer, elle découvre que son père lui a en réalité laissé un message, dans lequel il explique qu’il est parti à la recherche du tombeau d’une impératrice japonaise qui aurait été une sorcière meurtrière. Alors que le message stipule clairement que Lara doit détruire toutes ses recherches afin que celles-ci ne tombent pas entre de mauvaises mains, Lara y voit surtout une piste pour retrouver la trace de son père et part donc à l’aventure pour retrouver celui-ci !

Voilà, en gros, quel est le sujet de ce nouveau Tomb Raider. Et, vous l’aurez donc compris, c’est un film qui traite, non pas vraiment de tombeaux maléfiques… mais du deuil, tout simplement. Et c’est d’ailleurs un thème récurrent pour l’essentiel des personnages. Son principal allié dans l’aventure est d’ailleurs lui aussi à la recherche de son père disparu, quoi qu’il réagisse très différemment à cet abandon.

Et d’ailleurs, tout le film tourne autour de cette idée, du refus de Lara d’accepter la disparition de son père. Même toute la mythologie autour du tombeau traite de la mort. Et très honnêtement, je ne m’attendais pas à une telle intelligence de la part de ce blockbuster ! Le personnage de Lara Croft, contrairement aux opus précédents, devient ainsi un personnage beaucoup plus construit et beaucoup plus humain, beaucoup plus appréciable ! Ses alliés sont tout aussi intéressants et je l’avoue, ce méchant est plutôt pas mal non plus du coup !

De même, l’histoire est plutôt chouette à suivre dans l’ensemble, l’aventure nous emporte réellement « ailleurs » et les scènes d’actions ou de tension sont tout simplement très réussies en termes de réalisation. En somme, donc, je suis assez surpris du résultat. Le film est plaisant à voir, cherche à traiter un sujet vrai et touchant… Franchement, si tous les blockbusters avaient cette démarche-là, ce serait super !

Sauf que, le problème, c’est que les bonnes intentions ne gomment pas vraiment les grosses lacunes. Car malgré ses qualités, le film souffre d’un énorme défaut : il ne prend jamais le temps d’installer ses intrigues.

Je m’explique.

Dans le film, Lara va rencontrer tout un tas d’obstacles, faire tout un tas de découvertes et apprendre plein de choses sur elle-même… Mais à aucun moment il n’y aura du mystère, à aucun moment il n’y aura de doute, à aucun moment il n’y aura d’échec. Etrange, non ?

La raison à cela est assez simple : le film, chaque fois qu’il fait apparaître un nouvel élément, le traite immédiatement. Elle voit une ombre apparaître sur l’île et pense reconnaître son père ? La question est réglée dans la scène même. On ne nous laisse pas le temps de douter avec elle, de s’interroger sur cette présence, de créer de l’espoir en elle ou quoi que ce soit. Immédiatement vu, immédiatement traité. Aucune construction dramatique sur le long terme, aucun set up, aucun pay off. Idem pour ce qu’ils découvrent finalement dans le tombeau : ils ne le découvrent finalement que dans le tombeau lui-même. Rien, avant cela, ne laisse supposer qu’il existe une autre version de l’histoire, une autre façon d’interpréter les choses. Ça aurait pourtant été un super mystère à traiter ! Mais encore une fois, aucun set up, aucun pay off. Et cela vaut pour absolument tous les aspects du film.

Le méchant lui envoie quelqu’un pour la tuer ? La confrontation a lieu dans la scène suivante. Lara doit ouvrir la porte du tombeau ? Elle y parvient dans la scène même. Lara doit s’échapper ? Elle le fait immédiatement. Etc, etc.

Bien entendu, ce n’est pas aussi simple que cela, et l’histoire l’amène à être en difficulté à de nombreuses reprise et la force à revenir en arrière. Mais globalement l’effet est là. Tout aurait pu être génial, si seulement les scénaristes avaient pris la peine de préparer les choses en amont, comme n’importe quel auteur se doit de le faire.

C’est pour moi une erreur un peu impardonnable qui gâche presque tout l’intérêt que l’on peut porter au film. Même s’il lui reste encore suffisamment de qualités pour qu’on passe tout de même un bon moment en le regardant.

Quoi qu’il en soit, de votre côté, n’oubliez jamais, surtout : set up, pay off.

Publicités

Une réflexion sur “Vu : Tomb Raider

  1. Pingback: Top 10 des meilleurs films de 2018 | Story Teller

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s