Vu : 3 Billboards, les Panneaux de la Vengeance

Affiche In the fade et 3 Billboards

J’avoue, j’ai pas été vraiment convaincu, c’était bien, mais je crois que je suis un peu passé à côté…

Donc voilà, il y a quelques temps déjà, je suis allé voir 3 Billboards, les Panneaux de la Vengeance de Martin McDonagh et je ne crois pas avoir accroché plus que ça.

En fait, pour ceux qui ne le savent pas, 3 Billboards raconte l’histoire d’une femme dont la fille a été violée et tuée par on ne sait qui quelques mois plus tôt et qui, face à l’immobilité de l’enquête, décide de louer trois panneaux publicitaires à l’entrée de la ville pour interpeller directement la police à ce sujet. Une initiative qui va créer toutes sortes de réaction : certains qui la soutiennent, certains qui trouvent l’idée de s’en prendre aux forces de l’ordre ignoble, et puis la police elle-même qui se retrouve un peu au milieu de tout ça.

Et finalement, de fil en aiguille, on vous raconte surtout l’histoire de cette petite ville paumée et de ces personnages tout aussi paumés. Autant de très bons portraits qui amènent à des scènes parfois hilarantes, d’autre fois effrayantes, d’autres fois émouvantes. L’enquête n’est bien vite plus tellement le sujet – et ne l’a sûrement jamais été – pour laisser place à cette histoire étrange de personnages perdus au fin fond de l’Amérique profonde.

Et oui, c’est très bien, fait. Et oui, c’est très bien écrit. Oui, les personnages sont forts. Oui, les personnages sont touchants. Oui, il y a beaucoup d’humanité dans tout cela. Mais au final, je ne sais pas pourquoi, je n’accroche pas vraiment. J’ai passé un bon moment devant le film et si vous aimez ce genre d’histoire, je vous le recommande chaudement. Mais moi-même, j’avoue que finalement, je n’ai pas tant été touché par ce film.

D’une part, on me l’a peut-être un peu survendu. C’est vrai. Beaucoup de monde m’en a fait les louanges et j’ai peut-être été un peu déçu par cela. Mais je pense que le souci est ailleurs. En fait, je crois que le film, finalement, est trop linéaire, trop « plat ».

 

C’est assez étrange de dire cela et avant que vous montiez au créneau, laissez-moi vous expliquer un peu le fond de ma pensée. En fait, je trouve que ce film ne progresse pas vraiment, que ce soit en termes de rythme ou d’émotion. Il n’y a pas vraiment d’escalade dans un sens ou dans l’autre. Tous les personnages suivent finalement un parcours assez prévisible, assez attendu et les surprises ne sont pas si nombreuses. La mère et la police se renvoient la balle, tout au long de l’histoire, mais sans que ça ne dégénère vraiment à un moment ou à un autre.

Pour prendre un exemple, la scène la plus impressionnante, la défenestration, arrive au milieu du film. Et c’est toujours un peu étonnant quand le point culminant du film se trouve à cet endroit-là.

Pire encore, on ne sait pas bien où cette histoire va. Comme l’enquête n’est pas vraiment le sujet de l’histoire, on s’en fiche un peu. Or, c’est clairement, ce qui sert de fil rouge à l’intrigue. Et quelque part, cela ne fonctionne pas pour moi.

 

J’ai vu beaucoup de films de ce genre ces derniers temps, avec des personnages un peu décalés ou des portraits de villes un peu recluses. Mais le fait est qu’il y avait toujours quelque chose en plus dans ces films : une ambiance, un objectif du personnage – aussi lointain soit-il – qui nous amenait du début à la fin, une promesse etc. Là, j’ai l’impression qu’on a simplement aligné devant moi une série d’événements, sans chercher à en faire spécifiquement un récit.

Prenons la scène où le type vient intimider l’héroïne dans sa boutique. Effrayante, vraiment effrayante. Mais fondamentalement, comment s’inscrit-elle vraiment dans le tout ? Dans le parcours du personnage ?

Quant au personnage, parlons-en : quelle est son évolution au final ? Je ne la vois pas vraiment.

En fait, toute cette histoire me paraît un peu vaine. J’ai l’impression que, quelque part, on a oublié qu’au-delà de cette suite de scènes très réussie et de ces personnages forts, il fallait en fait raconter, aussi, quelque chose d’intéressant.

C’est un ressentit très personnel, mais j’avoue que j’aurais préféré que le film soit écrit autrement, afin que l’on comprenne où il va réellement, même si ce n’est qu’une fausse piste. Après, cela-dit, cela reste un film d’une grande qualité à tous les autres niveaux : vous ne serez donc probablement pas déçus si vous allez le voir.

Publicités

Une réflexion sur “Vu : 3 Billboards, les Panneaux de la Vengeance

  1. Pingback: Top 10 des meilleurs films de 2018 | Story Teller

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s