Vu : Les Heures Sombres

Les heures sombres

Je crois que c’est officiel, on a plus besoin d’acteurs pour faire un film…

Il y a un petit moment, au cinéma, je suis allé voir Les Heures Sombres de Joe Wright et c’était assez sympathique, quoi que pas palpitant non plus.

Vous savez, le problème avec les films historiques, c’est qu’on sait tous déjà plus ou moins comment ça va se finir. Alors certes, on peut se la jouer Inglorious Basterds et réécrire l’Histoire, mais fondamentalement, quand on essaie d’être un peu fidèle aux événements, il ne faut pas vraiment s’attendre à ce qu’on craigne quoi que ce soit pour les personnages : soit on sait qu’ils vont réussir, soit on sait qu’ils ne vont pas réussir. Au bout d’un moment, il faut savoir placer ses enjeux ailleurs. Et je dois avouer que, pour moi, c’est un peu le problème avec Les Heures Sombres.

Les Heures Sombres retrace en fait les premiers jours de Winston Churchill en tant que Premier Ministre au début de la seconde guerre mondiale. Un moment où, on ne le sait peut-être pas, personne ne voulait vraiment de lui et où personne ne croyait en lui pour rétablir la situation catastrophique dans laquelle l’Angleterre était plongée. Parce oui, pour rappel, Winston Churchill est arrivé au pouvoir au moment de la débâcle en France, alors que les troupes britanniques étaient pour l’essentiel piégées à Dunkerque et que les armées nazi écrasaient tout sur leur passage sur le continent.

Ce qui est vraiment intéressant dans le film, c’est qu’on nous présente effectivement cette période sous un angle qu’on n’avait encore jamais vu. Loin du Churchill héroïque qui sauve le Royaume Uni de la Barbarie, on montre l’histoire d’un homme nommé là par défaut, qui a du mal à imposer ses idées et dont on attend la première bourde pour l’expulser du pouvoir. Un personnage que l’on renvoie sans cesse, d’ailleurs, à ses échecs passés. Bref, un Premier Ministre dont personne ne voulait vraiment, mais qui a finalement su prouver sa valeur à tous.

Avec cet angle-là, il y avait donc vraiment une histoire à raconter, une facette du personnage qui n’est pas forcément dans tous les livres d’histoire. On pourra ainsi voir Churchill douter, galérer, se faire mépriser et rejeter par ses pairs. Et ce fameux discours, avec le sang, la sueur et les larmes, que tout le monde cite comme un grand tournant dans la guerre : voyez donc ce qu’il en a réellement été à l’époque.

Et pourtant, malgré cette étonnante qualité, pour moi, le film ne parvient pas à transformer l’essai. Notamment parce qu’il base presque toute son intrigue sur le fait de savoir si Churchill va oui ou non réussir à sauver l’armée anglaise coincée à Dunkerque, s’il va oui ou non réussir à convaincre tout le monde qu’il est le Premier Ministre qu’il leur faut pour gagner la guerre. Et le problème, c’est que n’importe qui sait que Churchill a réussi tout cela. Donc tout le suspense du film tombe immédiatement à plat.

Bien sûr, le comment il a réussi tout cela est intéressant et je ne vous dévoilerai pas les « tours » qu’il a déployé pour convaincre tout le monde (même si vous savez tous comment il a sauvé l’armée anglaise à Dunkerque). Néanmoins, je trouve cela dommage de s’être concentré sur cela, plutôt que sur autre chose. Pourquoi ne pas en avoir fait, comme pour Le Discours d’un Roi, une quête personnelle pour devenir encore meilleur qu’il ne l’était ? Pourquoi ne pas s’être concentré sur la relation avec le roi justement et montrer comme ils sont finalement devenus amis et alliés ? Il y avait mille façon de mettre le suspense ailleurs que sur les enjeux historiques que nous connaissons tous et, à mon avis, le film a manqué le coche de ce côté-là.

Après, d’un point de vue personnel, je me demande à quel point il était nécessaire que Gary Oldman ressemble autant à Churchill pour que le film fonctionne ? La performance, en termes de jeu et d’effets spéciaux est spectaculaire, mais tout de même. C’est un film ! On peut se permettre quelques écarts, non ?

 

Bref, tout cela pour dire que Les Heures Sombres est un bon film historique, qui traite d’un Churchill que vous n’avez peut-être jamais vu auparavant. Mais ce n’est pas non plus un grand film fort, notamment parce qu’il manque le coche en plaçant le suspense au mauvais endroit… Dommage !

Publicités

2 réflexions sur “Vu : Les Heures Sombres

  1. Je suis assez d’accord, et par ailleurs j’aurais aimé que le film s’étende au-delà de l’épisode Dunkerque (qu’on connaît déjà bien avec le dernier Nolan) et montre l’évolution de Churchill au fil des années de guerre.

    J'aime

  2. Pingback: Top 10 des meilleurs films de 2018 | Story Teller

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s